top of page

Nouvelles de nos régions

Dorénavant, toutes les régions seront regroupées sur une même page.

Cette page est en construction, elle remplacera bientôt les pages de toutes les régions. 

Région Estrie

Louis Lamontagne fait un retourau conseil d'administration.

Louise Girard, est la responsable de la région.

Sylvie Charron, animatrice à Windsor et collaboratrice à la page Facebook.

Région Lanaudière

Denise Cloutier, animatrice à Sainte-Julienne et responsable de la région. 

 Encore cette année, madame Cloutier a organisé, sa célèbre Journée littéraire lanaudoise.

L'activité s'est déroulée le samedi 8 juin 2024

*** Voir la page "Évènements spéciaux"

pour les photos et plus de détails

à propos de cette journée.

IMG_1220_edited.jpg

Pour sa part, Joane Seney,

fait un retour au conseil d'administration

comme conseillère-responsable des communications.

En plus, elle a reçu l'hommage décerné au membre de l'année.

Sa feuille de route s'étale sur 16 ans de participation et d'engagement avec JMV.

Beaucoup d'émotion en une seule journée !

Région Laurentides

Une nouvelle nomination pour une membre de la région.

Nicole Davidson, de Val-David, occupera le poste de vice-présidente au sein du conseil d'administration. 

Conseillère nouvellement élue, Béatrice Paul sera responsable du comité des fêtes du 25e.

Colette Major-McGraw, siègera au conseil d'administration en plus d'animer un atelier à Sainte-Agathe-des-Monts.

Elle est aussi responsable de la région.

Un talent brut

Troisième d’une famille de six enfants, Colette Major est née à Sainte-Agathe-des-Monts.

La femme qui a aujourd’hui 66 ans a travaillé pendant près de quinze ans à la Sûreté du Québec avant d’opérer avec son mari, un garage automobile. Elle décide ensuite d’ouvrir le premier cybercafé des Maritimes en 1996 et de s’impliquer dans le redressement administratif de certaines compagnies. « J’ai toujours plein de projets, je ne suis pas une fille qu’on peut facilement arrêter », lance l’auteure.

Passionnée des mots depuis toujours, Colette Major-Mcgraw porte le rêve d’écrire un jour un roman.

La romancière n’avait toutefois jamais envisagé de faire une carrière littéraire. « Je ne me voyais pas écrire, parce que je n’avais pas fait d’études littéraires à l’université », confie-t-elle. C’est pendant un atelier d’écriture que l’animatrice Claude Lebrun l’encourage à persévérer dans l’écriture. « Elle m’a dit que j’avais un talent brut et que je devais l’exploiter, ça m’a donné beaucoup de confiance en moi », se rappelle l’écrivaine. En sortant de l’atelier, j’ai écrit toute la nuit. C’est là que j’ai commencé à écrire mon premier roman », se souvient-elle.

J’écris ma vie

Invitée à donner une conférence pour les 20 ans de l’organisme J’écris ma Vie en 2019, elle est transportée par la passion des membres et la mission de l’organisme. « Cette journée-là je me suis engagée sur scène à partir J’écris ma Vie, chez nous à Sainte-Agathe », se rappelle-t-elle.

Avec l’appui du maire Frédéric Broué, l’organisme qui aide les gens à écrire leur histoire de vie réussit à trouver un local à la bibliothèque Gaston-Miron. Aujourd’hui, il existe 2 groupes de J’écris ma Vie. Parmi les projets qui témoignent du succès de l’organisme, on peut noter ces nouveaux animateurs qui s’apprêtent à prendre la relève et 9 personnes publieront prochainement leur livre.

 

« Quand on réunit un groupe de passionnés et que l’on se valorise ensemble, c’est assez incroyable ce que l’on peut réaliser avec l’écrit », observe l’auteure qui croit que la formule de l’atelier biographique a un effet thérapeutique sur les gens.

Quant à la façon de propager la culture, l’écrivaine a en tête plus d’un projet. « J’aimerais qu’on ait une place où on puisse accueillir les auteurs. Je veux organiser une journée d’écriture à Sainte-Agathe. J’aimerais aussi développer des ateliers d’écriture pour les jeunes du primaire et du secondaire. Je pense qu’il faut aller vers eux pour l’avenir de la culture », propose Colette Major-Mcgraw en guise de conclusion​​.​

Région Laval - Basses-Laurentides

Paulette Turcotte, résidente de Laval, est nommée au conseil d'administration.

Jeannine Dionne de Laval a publié le 22 février 2024

son autobiographie:

"Rien n'arrive pour rien".

Madame Dionne a commencé à travailler sur son récit de vie en 2004.

Le résultat, vingt ans plus tard, est digne de tout notre respect, puisque le parcours de cette aventure fut semé d'embûches et de détours.

La maladie n'ayant pas épargné notre octogénaire.

Mais aujourd'hui, c'est une femme forte et épanouie qui nous présente

son livre.

bottom of page